Du 5 octobre au 8 décembre 2021 : Laurent Bosio et Yves-Marie Lequin

Laurent Bosio et Yves-Marie Lequin Art dans l’espace public : les façades des Puces de Nice habillées par des artistes

En 2017, Christian Estrosi, aux côtés de son adjoint à la Culture Robert Roux, a souhaité installer des panneaux sur les façades extérieures des Puces de Nice pour permettre aux artistes d’exposer leur créativité à la vue de tous.

Ce projet s’inscrit dans la politique ambitieuse en faveur de l’art dans l’espace public voulue par la Ville de Nice, dans un esprit de proximité avec les Niçois mais aussi dans une volonté de valoriser les artistes. Jusqu’au 8 novembre, découvrez ainsi au détour d’une promenade, l’exposition de l’œuvre de Laurent Bosio en collaboration avec Yves-Marie Lequin.

L’exposition intervient en prélude de la parution prochaine de l’ouvrage « Laurent Bosio, l’atelier. Etudes, variations et préludes ». Cet ouvrage associe des dessins préparatoires du peintre et sculpteur Laurent Bosio, avec des poèmes « haïkus » d’Yves-Marie Lequin. Il contient également un entretien avec l’artiste et une préface. Au fil des pages, le lecteur est accueilli dans l’atelier, dans l’intimité des étapes de la création, de la recherche des formes, des hésitations, des repentirs, des choix décisifs.

Laurent Bosio

Laurent Bosio est besogneux, solitaire, monumentaliste, tellurien. Imposantes ou pas, ses œuvres en acier provoquent un tremblement de vue… la tectonique de l’art ! Ses sculptures urbaines s’élancent vers l’infini. Leur puissance et leur simplicité sont un appel au Très Grand. Elles ont pris chacune possession de leur territoire : à la pointe de l’Estéron en hommage à la famille Biscroma ; au port de Saint Jean Cap Ferrat, coulant des jours heureux sur la fontaine de marbre dessinée par Vicky, son père ; à Pasteur où elle marque le terminus du tramway obligeant le passant à ralentir ; dans le Vieux Nice, où sa dernière sculpture est devenue le rendez-vous des Niçois : « On se retrouve à l’oulivié ! ». Mais ces sculptures ne pourraient pas naitre sans le travail préparatoire de dessin. Et le crayon, l’artiste connait bien, très bien. Il en a d’ailleurs toujours un dans sa poche. Aucune feuille blanche, aucun carnet ne lui résistent. Ni aucune toile non plus, car tout ceci a un but : mettre en peinture. Les couleurs crient, s’affolent, tournoient pour finalement être domptées dans un feu d’artifice de pigments ou d’acrylique. Ou plus sobrement, en noir et blanc, tout aussi impressionnant. Tout support est prétexte à créations, quel que soit le format. L’œuvre picturale et sculpturale de Laurent Bosio est généreuse, solide, à l’image de l’homme.

Yves-Marie Lequin

Yves-Marie Lequin, dominicain, est enseignant en philosophie et en théologie. Peintre et poète, spécialiste de la Poétique d’Aristote, il vit à Nice. Aumônier des artistes, et délégué épiscopal à la culture, il expose ses peintures et encres, et a publié de nombreux ouvrages, notamment aux Éditions Baie des Anges. Il est un acteur de la vie culturelle du Sud de la France. Il peint depuis plus de vingt-cinq ans presque exclusivement des encres et gouaches sur papier, plus de sept mille à ce jour qui sont régulièrement exposées. Ses œuvres servent de support iconographique à diverses publications. Entré chez les Dominicains, il se forme en philosophie et théologie. Il continue ses recherches dans le domaine esthétique et publie régulièrement.

 

Quai Lunel
06000 Port de Nice